Placé en garde à vue dans le cadre de l’information judiciaire sur des accusations de financement libyen de la campagne de Nicolas Sarkozy en 2007, Claude Guéant a été mis en examen samedi pour “faux” et “blanchiment de fraude fiscale”.