L’enfant qui semble abattre un prisonnier dans une vidéo, diffusée mardi par l’organisation de l’État islamique, aurait été reconnu par des collégiens toulousains comme étant un ancien camarade de classe. Mais l’académie refuse de confirmer.