La Fédération française des sociétés d’assurances a annoncé qu’un droit à l’oubli bancaire allait être appliqué pour les anciens malades du cancer. Ces derniers ne bénéficient pas des mêmes conditions d’emprunt que la majorité de la population.