Le Salon du livre, qui s’est ouvert vendredi à Paris, met le Brésil et la Pologne à l’honneur. Si près de 3 000 auteurs sont attendus, la manifestation est boycottée par un géant du secteur, le groupe Hachette Livre, qui critique son coût trop élevé.