L’UMP et ses alliés centristes se sont imposés dimanche en tête du premier tour des élections départementales, devançant le Front national et le Parti socialiste qui paye le prix de la désunion de la gauche.