Constitués en collectif, 11 salariés de “Charlie Hebdo” réclament à la direction un statut d'”actionnaires salariés à parts égales”. Le journal a recueilli près de 30 millions d’euros depuis l’attentat du 7 janvier.