Le BEA, chargé de l’enquête sur le crash de Germanwings, a déclaré mercredi que le contenu de l’une des boîtes noires avait commencé à être exploité pour comprendre l’accident. On sait d’ores et déjà qu’il n’y a pas eu d’explosion en vol.