La droite est sortie largement victorieuse du second tour des départementales dimanche, contrôlant désormais deux départements sur trois, face à une débâcle de la gauche. Le FN n’a finalement remporté aucun exécutif.