Au lendemain de sa déroute électorale lors des départementales, le président François Hollande a tenté de rassurer son alliée Angela Merkel. En déplacement à Berlin, il a assuré qu’il maintiendrait le cap des réformes.