L’analyse de la seconde boîte noire de l’A320 de Germanwings confirme qu’Andreas Lubitz a volontairement précipité la chute de l’avion, indique le Bureau d’enquêtes et d’analyses (BEA).