L’Assemblée a lancé vendredi une offensive contre la valorisation de l’anorexie. Dans la ligne de mire des députés : la mise en avant de mannequins trop maigres et les photographies de top models retouchées.