Une affiche de concert au bénéfice des chrétiens d’Orient s’est vue refusée par la régie publicitaire du métro parisien. Motif invoqué : le “principe de neutralité du service public”. Associations et politiques s’insurgent.