La France va à son tour pouvoir expérimenter les “salles de shoot” destinées aux toxicomanes majeurs précarisés, après l’adoption, mardi, de l’article 9 du projet de loi de modernisation du système de santé.