Neuf des dix-huit salariés d’un salon de coiffure du quartier Château d’eau, à Paris, ont obtenu vendredi un titre de séjour provisoire après avoir squatté plusieurs mois les locaux insalubres de leur ancien salon.