Selon une étude rendue publique mardi, près d’un quart des managers en France ont été confrontés à un “fait religieux” (prières, refus d’accomplir certaines tâches, demande de congés pour fêtes…) début 2015. Ils n’étaient que 12 % en 2014.