Le procureur de Paris François Molins a révélé, mercredi lors d’une conférence de presse, que l’homme soupçonné d’avoir tué une femme et fomenté un attentat contre des églises de la banlieue parisienne avait un contact en Syrie.