Au lancement de l’initiative “Proclamation pour la liberté”, Reporters sans frontières comptait recueillir la signature de nombreux responsables religieux de France. Trois mois plus tard, l’objectif est encore loin d’être atteint.