Né en France de parents allemands ayant fui le régime nazi, Daniel Cohn-Bendit a opté pour la nationalité allemande en 1959. À 70 ans, il fait une demande pour enfin devenir aussi français car il sent en lui cette double appartenance.