Le Mediator pourrait avoir fait entre 1 300 et 1 800 morts “à long terme” en France, selon une étude scientifique rendue publique vendredi par le parquet de Paris. Le médicament aurait dû être interdit entre 1998 et 2003, selon les experts.