Jérôme Fenoglio, l’actuel n°2 de la rédaction du journal Le Monde, pressenti pour prendre la tête du quotidien du soir, n’a pas recueilli mercredi les suffrages nécessaires auprès de la rédaction.