Déportée à Ravensbrück, Marie-José Chombart de Lauwe y a rencontré Germaine Tillion et Geneviève de Gaulle. Alors que ces femmes entrent au Panthéon, elle se réjouit de cette reconnaissance, mais espère que la page ne se tourne pas définitivement.