Une équipe de chirurgiens de l’hôpital Necker, à Paris, est parvenue à séparer deux bébés siamois nés quatre mois et demi plus tôt en Guinée. Retour sur un succès chirurgical qui n’aurait pu voir le jour sans un extraordinaire élan de solidarité.