Plusieurs dizaines de migrants installés dans le nord de Paris ont été délogés, lundi, par les forces de l’ordre. Ces dernières ont fait usage de gaz lacrymogène pour disperser des militants et des élus venus soutenir les clandestins.