Les musulmans de France ne sont, une nouvelle fois, pas à l’abri d’un désaccord sur la date de début du ramadan. Si les adeptes du calcul astronomique ont arrêté la date du 18 juin, les partisans de l’observation lunaire n’ont pas tranché.