L’Assemblée nationale a voté vendredi en deuxième lecture une proposition de loi qui comprend notamment la pénalisation des clients de prostitués. Le texte, qui doit repartir au Sénat, avait suscité en mars dernier l’hostilité des sénateurs.