Le protocole entourant l’arrivée du président israélien Shimon Peres à la Gare du Nord à Paris, le 8 mars dernier, fait polémique depuis que le syndicat Sud-Rail a révélé que les salariés arabes et noirs avaient été écartés.