L’opposition de droite et une partie de la gauche ont vivement critiqué mardi le choix du gouvernement de faire passer en force la loi Macron à l’Assemblée, sans vote. Manuel Valls évoque, lui, un “acte d’efficacité”, “pas un acte d’autorité”.