Près de 33 ans après les faits, le cerveau présumé de l’attentat perpétré en 1982 contre un restaurant de la rue des Rosiers, à Paris, a été arrêté en Jordanie le 1er juin, avant d’être libéré sous caution. Le suspect a interdiction de voyager.