Lors d’un meeting avec ses partisans, Nicolas Sarkozy a comparé jeudi l’afflux de migrants en Europe à une “grosse fuite d’eau” dans une maison. Ses propos ont provoqué l’indignation à gauche et un visible embarras à droite.