Alors que le plan Vigipirate “rouge renforcé” est déjà actif depuis janvier en France – date du début de l’intervention au Mali -, Manuel Valls a annoncé que les patrouilles de sécurité vont être renforcées après l’attentat de Boston.