Une épicerie orientale de Bordeaux a suscité la polémique en instaurant des horaires d’ouverture distincts pour les hommes et les femmes. Passibles de condamnations pénales, les propriétaires ont fini par se rétracter.