La justice a rejeté mardi la requête d’une mère qui demandait de condamner l’État pour ne pas avoir empêché son fils, mineur, de partir pour faire le jihad en Syrie.