Le principal suspect de l’attaque dans l’Isère, Yassin Salhi, aurait reconnu devant les enquêteurs avoir tué son patron. Mais, selon un média français, son geste serait la conséquence d’un simple différend personnel avec celui-ci.