Selon un rapport de la contrôleure générale des prisons, le regroupement de détenus islamistes est “potentiellement dangereux”. Le rapport se base sur une expérience pilote menée à Fresnes depuis 2014 où 22 détenus sont isolés dans un quartier.