Dans un journal allemand, le patron de la Fifa, Joseph Blatter, a accusé l’ex-président français Nicolas Sarkozy et son homologue allemand de l’époque, Christian Wulff, d’avoir influencé l’attribution des Mondiaux au Qatar et à la Russie.