Après un marathon parlementaire, la loi Macron s’apprête à être définitivement adoptée vendredi à l’Assemblée. Le Premier ministre Manuel Valls a annoncé qu’il passerait une nouvelle fois en force en utilisant le 49-3.