Les autorités algériennes refusent à la compagnie aérienne française Aigle Azur le rapatriement de 35 millions d’euros réalisés en Algérie. Certains dénoncent un “sabotage” orchestré pour nuire au concurrent d’Air Algérie.