Le plus jeune des quatre suspects interpellés lundi 13 juillet dans le cadre d’une enquête sur un projet d’attaque terroriste contre des installations militaires françaises a été relâché mercredi 15 juillet dans la soirée.