Afin de dénoncer la crise dans leur secteur agricole, des éleveurs bloquent mardi, pour la deuxième journée consécutive, le périphérique de Caen ainsi que les voies d’accès au mont Saint-Michel. Retour sur les raisons de cette colère.