Les parents du petit Grégory Villemin, assassiné en 1984 à l’âge de 4 ans, ont exprimé leur vive déception mercredi après que de nouvelles analyses ADN effectuées sur les vêtements de l’enfant n’ont pas permis d’identifier un suspect.