L’ex-Premier ministre Alain Juppé (Les Républicains) s’est prononcé dimanche en faveur de frappes aériennes contre l’organisation de l’État islamique en Syrie, mais contre une intervention au sol.