Pressé d’agir face au drame des réfugiés, le Premier ministre britannique, David Cameron, a fait savoir que le Royaume-Uni ouvrira ses portes à 20 000 Syriens dans les cinq ans à venir. Une évolution dans sa politique d’accueil.