Paris va débloquer 279 millions d’euros de plus pour l’accueil des réfugiés et 250 millions d’euros pour l’hébergement d’urgence, a annoncé Manuel Valls devant le Parlement, précisant que la France pourrait rétablir les contrôles aux frontières.