À défaut d’ouvrir grand ses portes aux Syriens fuyant les affres de la guerre, le Qatar va financer l’accueil d’une centaine d’étudiants réfugiés à l’Université Paris 1 – Panthéon- Sorbonne.