La SNCF a été condamnée lundi pour discrimination envers plusieurs centaines de chibanis marocains embauchés au début des années 1970. La société française “se laisse le temps de l’analyse avant de faire éventuellement appel”.