Des dizaines de migrants syriens campent depuis des mois à la porte de Saint-Ouen, dans le nord de Paris. Après avoir augmenté notablement, leur nombre s’est aujourd’hui stabilisé. Mais la situation reste confuse dans ce campement atypique.