Les juges en charge de l’enquête dite des “biens mal acquis” ont saisi plusieurs propriétés en banlieue parisienne, soupçonnant un neveu du président congolais Denis Sassou Nguesso d’en être le véritable propriétaire.