Trois semaines après le jour de ses noces, Brigitte téléphone au prêtre qui l’a mariée :
« Mon père », gémit-elle, « Bernard et moi nous avons eu une scène de ménage épouvantable ! »
« Calmez-vous, mon enfant, ce n’est pas si grave que vous le pensez. Chaque mariage doit avoir sa première dispute ! », lui répond le curé.
« Je sais, je sais ! », répond la mariée. « Mais qu’est-ce que je dois faire du corps ? »