L’ancien ministre Alain Juppé estime, dans une interview au JDD, que l’efficacité de la déchéance de nationalité pour les binationaux condamnés pour terrorisme “sera faible, voire nulle”. Il plaide en faveur d’un “plan d’ensemble” contre ce fléau.