Le jihadiste français Salim Benghalem a été condamné jeudi, en son absence, à 15 ans de prison, lors du procès d’une filière d’acheminement de jihadistes vers la Syrie. Six autres prévenus ont écopé de peines allant de six à neuf ans.